Vélo Passion, Vélo Santé

Les deux portraits que nous vous présentons ci-dessous en témoignent, le vélo et l'activité cyclosportive constituent une réponse efficace pour préserver sa santé et apporter une alternative aux contraintes de la vie.

Martin VAN OOSTENDE est Ingénieur en micro électrique, âgé de 54 ans, c’est la 3ème fois que notre cycliste de nationalité belge vient prendre part à « La Coulainaise ». Le sourire à sa descente de machine m’incite à en savoir un peu plus sur l’homme.

Cet assidu des cyclosportives, très sympathique, apprécie les épreuves françaises, sa passion pour le sport ne date pas d’aujourd’hui. Avant de se passionner pour le vélo, il tapa dans le ballon rond pendant des années au sein de l'entreprise dont il était le responsable. L’arrêt de l’équipe ne lui permettra plus de se défouler et de s’entretenir.

C’est à ce moment qu’il prit l’initiative de s’orienter vers le cyclisme, à l’âge de 42 ans. N’ayant pas d’expérience, au début il effectue des sorties en solitaire afin de se familiariser avec les rudiments de la pratique.

La régularité des entrainements aura pour résultat une progression des performances. Le constat de cette évolution lui donne une envie et lui ouvre d’autres horizons ainsi qu'un attrait pour les cyclosportives qui correspondent pleinement à sa philosophie.

Rapidement, la passion aidant, il franchit le pas en s’engageant dans des épreuves de différents pays européens (par exemple : la Gimondi en Italie, Le Marathon des Dolomites en Autriche, la E. Merckx en Belgique, etc…).

Les classements honorables réalisés lors des 1ères épreuves l’encouragent et il devient, depuis une dizaine d’années, un fidèle des belles manifestations européennes.

Ce qu'il apprécie plus particulièrement dans ce type de compétition et qui correspond à ses attentes du sport, se conjugue avec : convivialité, plaisir, amitiés, découverte des régions et si possible la performance qui lui apporte aussi de nombreuses satisfactions. Au Trophée Label d'Or FFC des Cyclosportives, en 2010 il termine notamment 14ème du Scratch et 3ème de sa catégorie.

Marcel BROUILLER, 53 ans est Directeur de l’usine Renault du Mans. C’est assis devant son plateau repas, certainement récupérateur après les efforts de la journée, que j’ai rencontré notre cycliste. Notre entretien s’est déroulé dans une atmosphère sereine et bon enfant.

Ma curiosité me poussait immédiatement à cerner les motivations qui l’avaient amené à participer à ce genre de manifestation cycliste. Moi-même, ancien technicien de Renault, je sais que la position de Directeur d'un site comme celui du Mans, ne laisse que peu de temps pour le sport, de surcroit pour le vélo, sport exigeant s'il en est.

Avec modestie, il m'expliqua qu'il arrivait à concilier les deux en ajustant son agenda même si cet exercice est très souvent compliqué. Quand la passion nous tient !

Cela ne fait qu’un peu plus d’une dizaine d’années, en 2000 pour être précis, que notre passionné s’est engagé sur les routes après un événement tragique venu bouleverser sa vie. Le déclic s'est produit lorsqu'un ami lui propose de l’accompagner dans ses sorties de vélo.
 
Cette initiative n’est pas restée sans lendemain car elle lui a permis de trouver un équilibre tant sur le plan physique que moral. Les sorties se faisant de manière régulière, la  progression apportant aussi des satisfactions, il commença à prendre goût à la discipline.

Chemin faisant, les objectifs virent le jour. Très rapidement, il prit part à des cyclosportives, comme la Baume de Venise Ventoux, ou la Marmotte dont il se souvient de la difficulté du parcours et de l’état d’épuisement à l’arrivée. Le virus était pris! Depuis 7 ans, chaque saison entre 10000 à 12000 kms sont parcourus. Ce qui est assez impressionnant.

Tout ce qu’il envisage, week-end, vacances, sont organisés la plupart du temps en fonction du vélo, et les régions sont épluchées pour en connaitre les parcours ludiques et les difficultés.
L’un des ses plaisirs est l’ascension de cols, que ce soit en France ou à l’étranger. A aujourd’hui, il totalise plus de 600 cols à son actif ! Soit une cinquantaine de cols escaladés chaque année! Ayant travaillé quatre ans en Slovénie, il en a profité pour réaliser les ascensions des montagnes du pays, mais aussi de l’Italie du Nord et de l’Autriche.
Aujourd’hui, chaque jour où il ne travaille pas, week-end ou congés, Marcel BROUILLER enfourche sa machine. Il avoue que souvent, ses sorties sont propices à libérer l'esprit et lui permettent d'appréhender positivement des problématiques professionnelles. Il est même devenu un véritable ambassadeur de la petite reine, puisqu'il a réussi à mettre sur la selle quelques uns de ses collègues responsables de sites.

Allant jusqu'au bout de la démarche il a pris une licence FFC, un Pass'Cyclosportive au club Francilien Vélo9 et Compagnie, trouvant d'ailleurs que l'offre licences et activités de la fédération dans ce créneau était parfait et bien ciblé.

Avouez qu’il eut été dommage de ne pas évoquer ces deux rencontres. Elles permettent de démontrer que le cyclosport est une véritable réponse sociétale, par une pratique sportive, pour maintenir sa santé et aussi évacuer le stress de la vie professionnelle ou de la vie tout court. 
Encore deux exemples motivants pour les dirigeants et organisateurs qui, chaque année, se battent pour proposer des épreuves en réponse aux attentes de ces passionnés de vélo. Leur permettant notamment de s'approprier, à tous âges, le sport cycliste dans une approche où la notion de plaisir peut rimer avec performance et caractère compétitif.

Serge Servain- Roger Bordeau
Pour la CN CPT

 

Outil gestion Pass'Cyclismes